Amorphe / 2006

L’origines:

Installation Amorphe est un projet inspiré par une série d’animation réalisé par Dorota Kleszcz. Le sujet concerne la ‘‘forme’’ : sa formation et sa transformation. La forme, ou plutôt les formes, sont une négation d’un ‘‘formalisme concret’’. Elles se transforment chaque fois avec une façon différente et ne sont jamais précises.

La forme (ici) comme l’objet de terme, constitue de ne pas se mettre au dessus du contenu. Les figures inconsistantes symbolisent la matière vivante mais à l’état ensommeillé. La matière dessinée est organique et sensible, pourtant elle n’est pas assez développée pour la respecter comme une forme intelligente, on peut la nommer ‘‘matière de recherche’’. L’artiste arrête à l’intérieur du cadre filmique quelques unes de ces formes et les retranscrits comme les objets placés à l’intérieur de son installation. Ces formes sont comme le reflet du miroir. Elles définissent une nouvelle réalité comme différente de leurs propres existences à l’écran. L’espace d’installation 2 m x 2 m environ décris l’environnement d’un monde imaginaire d’une fable. Cette mise en scène est une parmis plusieurs possibilités de la création de la ‘‘matière’’.


The origins :

The Amorphous Installation is inspired by an animated series directed by Dorota Kleszcz. The issue concerns the « form » : its formation and transformation. Form, or rather forms, are a denial of a « concrete formalism ». They change each time in a different way and are never accurate. The form (here) as the object is not to put over the content. The inconsistent figures symbolize the living matter but in a sleepy state. The drawn material is organic and sensitive, yet it is not developed enough to be respected as an intelligent form, we can name it « research ».
The artist stops within the film framework some of these forms and transcribe them as objects placed within its installation. These forms are like the reflection of the mirror. They define a new reality as different from their own lives on the screen.
The installation space 2 m x 2 m approximately describes the environment of the fantasy world of a fable. This staging is one among several possibilities for the creation of the « matter ».