Laboratoire / 2011

Dans l’espace d’un laboratoire fictif est exécutée la scène de la création d’une forme. Cette forme est mise en mouvement artificiellement dans un environnement clinique inspiré des tendances esthétiques contemporaines.
L’accélération technologique, l’augmentation de la productivité et de la consommation basée sur le système de l’offre et de la demande, ces éléments inspirent les questions posées par l’artiste. Est-ce q’un artiste moderne est attrapé dans ce piège commercial qui engendre des doutes en ce qui concerne l’utilité de l’art dans notre époque contemporaine ; est-ce que la création d’une forme est encore issue d’une recherche artistique en référence à une époque et une sensibilité subjective ou n’est-elle qu’une réalisation basée sur un processus d’étude des tendances dans un but prolifique ?
Une vidéo animation accompagne cette installation, ses images nerveuses poursuivent au liage des gemmules de certaines formes mais sans aucun résultat.


In the space of an imaginary laboratory, the creation of a form is executed. This form is moved artificially in a clinical environment inspired by contemporary aesthetic trends.
The technological advances, the increase in productivity and consumption based on the system of supply and demand, these elements inspire the questions raised by the artist. Is a modern artist caught in this business trap that generates doubts regarding the usefulness of art in contemporary times ; is the creation of a form still the result of an artistic research in reference to a time and a subjective feeling or is it an achievement based on a process of studying trends in a prolific goal ? An animated video accompanies this installation, these nervous pictures bind the gemmules of certain forms but to no avail.